Les bienfaits de la luminothérapie chez les femmes enceintes

la luminothérapie pour les femmes enceintes

La luminothérapie est utilisée pour bien des raisons. Mais saviez-vous qu’elle peut aussi être très utile pour les femmes enceintes ? Eviter les médicaments, aider à se sentir mieux, renforcer le fœtus ou encore traiter les cas de baby blues sont autant de cas pour lesquels la luminothérapie joue un rôle positif.

Définition de la luminothérapie

Cette technique se base sur les bienfaits du soleil sur notre organisme. Ce mode de traitement, aussi vieux que le monde, largement utilisé par les premières civilisations de la terre, se sert des rayons lumineux comme traitement. Découvrons dans un premier temps « qu’est ce que la luminothérapie ».

Le principe consiste à s’exposer de manière quotidienne à de la lumière artificielle blanche, aussi appelée à « large spectre », une lumière semblable à celle du soleil (les qualités sont dans la réalité très proche de la lumière du soleil en dehors du fait qu’elle ne sécrète pas de vitamine D). Son objectif principal est de solutionner les dysfonctionnements liés aux dérèglements de l’horloge interne qui conduisent souvent à certaines formes de dépression comme la dépression saisonnière ou encore un trouble du sommeil, une sensation de fatigue chronique, la dépression post-partum…

Les principes de la luminothérapie

La luminothérapie appartient à la famille des photothérapies fonctionnant à base des sources lumineuses, quelques fois associées aux photosensibilisants, afin de traiter toutes sortes de pathologies, notamment les maladies de la peau comme le psoriasis. La luminothérapie est davantage employée pour traiter les troubles liés au dysfonctionnement de l’horloge interne-.

L’horloge biologique interne : un centre de contrôle très puissant

La lumière pénètre l’organisme par les yeux et joue un rôle primordial dans l’harmonisation des rythmes circadiens (ceux qui s’étalent sur un intervalle de 24 heures comme les repas, les variations des taux d’hormones et de la température corporelle, l’éveil et le sommeil…). Ces différents rythmes contrôlés entièrement par notre horloge intérieure sont appelés endogènes. Malheureusement, la plupart d’entre eux ne peuvent s’étaler sur 24 h. Ils tiennent compte des aléas extérieurs comme la lumière du jour pour bien fonctionner. La lumière occupe donc une place de choix dans l’harmonisation du système de contrôle interne. Son implication est plus vaste et touche même d’autres rythmes biologiques à court ou à moyen terme comme l’arrêt ou le début des menstruations chez les femmes. Parmi les instruments utilisés par la sage-femme figure en bonne place la luminothérapie pendant la grossesse.

En effet, la luminothérapie va notamment permettre de réguler 2 hormones : la mélatonine et la sérotonine. Ces deux hormones jouent un rôle fondamental dans la régulation de notre horloge interne.

Les bienfaits de la luminothérapie

La précédente partie parle de ce qu’est la luminothérapie, celle-ci traite des bienfaits qu’elle génère.

Traiter la dépression

La luminothérapie est particulièrement connue pour traiter une forme particulière de dépression : les troubles affectifs saisonniers aussi appelés dépression saisonnière. Ce phénomène se révèle davantage à l’arrivée de l’hiver, à mesure que la lumière du jour s’estompe, et conduit à un dérèglement de l’horloge interne pour de nombreuses personnes. Ce dysfonctionnement n’a pas de fondement exact, mais est bien réel. Les experts reconnaissent à la luminothérapie les compétences pour traiter la dépression saisonnière puisqu’elle permettrait d’éradiquer la maladie en moins de 3 semaines dans plus de 90% des cas.
Les chiffres officiels dans les pays nordiques font état de 3 % à 6 % de personnes touchées par la dépression saisonnière, pouvant atteindre même 10 % selon d’autres sources. Les victimes s’identifient avec des symptômes comme la baisse de libido, la fatigue chronique, les réveils difficiles, l’envie exagérée de sommeil, l’humeur dépressive, un appétit osé pour le sucre et les hydrates de carbone (pommes de terre, pâtes, pain) ou les crises de boulimie.

Mais la luminothérapie est aussi efficace pour traiter les cas de dépression « classique » comme le montre une récente étude à ce sujet. La luminothérapie serait en effet aussi efficace que les anti-dépresseurs et permettrait surtout d’améliorer les effets de ceux-ci si les deux traitements sont pris en même temps.

Elle est aussi utilisée par la sage-femme dans certains cas de dépression, notamment le post-partum (après un accouchement).

Les autres bienfaits de la luminothérapie

La luminothérapie aide à combattre d’autres affections liées au dysfonctionnement de l’horloge interne, notamment le syndrome prémenstruel, les troubles du sommeil et les soucis associés au décalage horaire ou pour les activités de nuit.

Elle permet aussi de renforcer notre système immunitaire, de soigner certaines formes d’arthrites, d’inflammations, de vieillissement cellulaire, de prévention des rides, est utilisée en médecine du sport et pour différents types de problèmes de la peau (acné, psoriasis)…

Pour en savoir plus sur le fonctionnement de la luminothérapie et ses bienfaits, nous vous invitons à consulter cet article.

Quelles sont les applications pour les femmes enceintes ?

L’examen de la partie « quelles sont ses bienfaits » nous amène à parler de « quelles sont les applications » de la luminothérapie pendant la grossesse.

Afin de booster l’énergie des femmes enceintes, la sage-femme en profession libérale ou le gynécologue peuvent recommander un traitement de luminothérapie.

La luminothérapie peut notamment permettre aux femmes enceintes d’arrêter ou de diminuer leur traitement d’anti-dépresseurs. Consultez toutefois un médecin avant d’entreprendre un quelconque changement de votre traitement.

Mais elle peut aussi être tout simplement utilisée pour améliorer les conditions de la grossesse, permettre à la future maman de se sentir mieux et plus en forme.

Par ailleurs, la sérotonine joue un rôle primordial pour le développement et la protection du fœtus. Le développement du fœtus peut en effet connaitre différents troubles si la mère est en manque de sérotonine. La luminothérapie, en sécrétant de la sérotonine, permet ainsi de protéger le fœtus.

Enfin, la luminothérapie peut aussi servir dans le cas d’une dépression post-partum. Il s’agit en effet d’un symptôme qui provient d’une dérégulation des hormones après la grossesse. La luminothérapie est très efficace pour synchroniser notre horloge interne à notre rythme de vie et ainsi traiter effacement ce genre de troubles.

Comment pratiquer une séance de luminothérapie ?

Afin d’éliminer le stress, la déprime, les troubles du sommeil, la fatigue, les blues et divers maux liés à une exposition insuffisante à la lumière solaire, vous devez simplement vous équiper d’une lampe pour la luminothérapie, et absorber la lumière qu’elle émet pour bénéficier de tous ces bienfaits. C’est un traitement recommandé, quels que soient les stades de la grossesse.

Une séance de luminothérapie est conditionnée par l’exposition à une lumière d’intensité minimale de 2500 lux, quels que soient les stades de la grossesse. Il est généralement recommandé de pratiquer quotidiennement une séance de luminothérapie durant 2 heures à une exposition de 2 500 lux et 30 minutes à une exposition de 10 000 lux. Vous pouvez en savoir plus sur comment pratiquer une séance de luminothérapie en consultant cet article.

Vous cherchez une lampe de luminothérapie ? Consultez notre comparatif des meilleures lampes de luminothérapie pour faire le bon choix !

Nos produits de luminothérapie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *